La vie de rosier - Saison 1 Episode 1

J'me présente, je m'appelle Prieuré de St Cosme®

Au fil du temps, au fil de sa croissance, un rosier va se présenter. Il se raconte pour nous faire comprendre comment il est fabriqué par des hommes pépiniéristes. Chaque étape de sa vie sera conditionnée par la météo, les saisons et les producteurs. Une série d'articles à suivre !

C’est l’hiver, vous me reconnaissez certainement pas. Pour le moment, je vis dans une terre riche qui me permet de grandir. Le champs où je pousse avec mes frères est situé à Doué la Fontaine (49). Je grandis dans une pépinière. On dit que je fais parti de sa collection.
Je me dévoile à vous dans un instant. Vous pourrez me suivre à des moments importants de ma vie de rosier. Aujourd’hui, je me présente à la porte de l’adolescence. Quelle période difficile à passer. Je suis encore trop petit pour prendre de l’autonomie. Je dois encore grandir avant de me présenter pour vos jardins.
Je suis un rosier dit moderne car j’ai été créé en 2008, par mon ami Dominique MASSAD. On peut me classer dans différentes catégories mais celles que je préfère est rosier buisson.
Avant de me décrire, je vous explique mon nom. Je me réfère à un lieu situé à côté de Tours (37). Il s’agit de la dernière demeure de Pierre de Ronsard. Ce poète honore magnifiquement la rose dans son ‘Ode à Cassandre’. J’ai été baptisé là-bas, pour commémorer cette demeure et ses jardins.
Prieuré de St Cosme (37)
Je suis un rosier très florifère. Ma rose est double, moyenne, en forme de coupe. Mes couleurs sont très changeantes. J’ai un délicat bouton jaune or qui se margine de rouge. Puis, je me flamme de pourpre foncé. Cette teinte se pâlira au gré de l’épanouissement de ma fleur, pour se transformer en un parme léger. Mon originalité fait qu’aucune fleur ne ressemble à une autre.
Cette caractéristique picturale m’a permise d’être 5ème au Concours International Altera Rosa, l’année de mon baptême.
Je suis un rosier robuste. À l’âge adulte, je mesurerai 150 cm. J’aurai besoin d’être taillé tous les ans. Je suis rarement malade. Si toutefois j’ai quelques tâches sur mes feuilles, une macération de plantes suffira à mon rétablissement.
Je garde le meilleur pour la fin. J’ai un parfum puissant qui enivrera votre nez. Mais tout cela, je vous le ferai découvrir au printemps.
Je vous laisse, je sens la brise monter alors ma sève doit se reposer.
Retrouvez nos moments de partage sur notre page Facebook et notre compte Instagram 

Certifié producteur
Certifié
producteur
+ de 1000 références en stocks
+ de 1000 références
en stock